Tout connaitre sur l’edamame, ce super aliment venu du Japon

Pour ceux qui ne les connaitraient pas encore, les edamames sont des fèves japonaises, qui, comme de nombreuses légumineuses, sont ultra riches en protéines. Découvrez dans cet article tous les secrets nutritionnels (et autant de bonnes raisons) d’aimer les edamame, mais aussi comment les préparer comme au Japon, où on en raffole à tout moment de la journée.

Edamame : kézako ?

S’il est très facile de prendre les edamame pour des petits pois (du fait de leur taille et couleur assez semblables), ces dernières sont en réalité des fèves de soja fraiches. Faisant partie de la famille des légumineuses (au même titre que les lentilles, ou encore les pois-chiches), les edamame ont longtemps étaient consommée uniquement en Asie. C’est la grande popularité dont bénéficie aujourd’hui la cuisine japonaise qui explique qu’on les retrouve un peu plus à notre table, alors qu’elles sont consommées et dégustées depuis des milliers d’années en Asie.

Si leur nom japonais (qu’il faut prononcer « édamamé ») veut dire haricot blanc, ces jeunes fèves sont en réalité vertes, récoltées à même la branche, avant qu’elles n’atteignent leur maturité. Au Japon, elles sont consommées comme nous le ferions de cacahuètes ou de pistache (elles ont d’ailleurs un léger goût de noisette), au moment de l’apéritif. On les accompagne donc d’une bière bien fraiche, après les avoir légèrement salé. Dans les izakaya (les bars japonais), on en propose presque toujours à la carte.

Comment déguster les jeunes fèves japonaises ?

Si vous voulez en déguster en France, il faudra vous montrer plus persistant, puisqu’elles sont assez rares au restaurant et dans nos supermarchés. Tournez-vous plutôt vers les épiceries asiatiques, où on peut les trouver le plus souvent surgelées.

Quelles sont les propriétés des edamame ?

Faisant partie du groupe des légumineuses, les fèves edamame sont naturellement riches en protéines. C’est également une très bonne source de phosphore, qui vous permettra de garder des os en bonne santé. Autre bon point des edamame, ces dernières sont riches en fer (un bon complément pour les végétariens, par exemple). Mais c’est surtout sa teneur en phyto-œstrogènes qui en fait un aliment de choix. Comme tous les aliments à base de soja (comme la pâte misa, ou encore le tofu), les edamame contiennent ce nutriment extrêmement bénéfique pour notre santé, puisqu’il aurait notamment le pouvoir d’éviter les risques de cancer et de maladies cardiaques.

C’est donc un allié précieux des végétariens, qui pourront se composer une assiette riche en fer et protéines sans manger de viande. On l’associe pour cela de préférences avec d’autres céréales (comme du riz, ou encore du quinoa), mais aussi des légumes verts et du persil, dont la teneur en vitamine C aidera votre corps à absorber le fer. Attention cependant aux contre-indications, si vous avez eu un cancer du sein notamment, car dans ce cas, les produits à base de soja sont déconseillés.

Comment préparer les edamame ?

Tout l’intérêt des edamame est de pouvoir jouir de sa texture délicieusement croquante. Car si on retrouve une petite touche d’iode et de noisette dans cette jeune fève, elle est assez neutre gustativement parlant. On la déguste donc en apéritif (pour ne pas masquer les saveurs de sa boisson), mais si vous comptez en mangez dans le cadre d’un repas, on ne lésine pas sur les accompagnements, et surtout sur l’assaisonnement. Le citron est particulièrement conseillé pour relever l’edamame (et favoriser l’absorption du fer végétal). Vous pouvez également l’écraser et le mélanger avec un peu de tahini, de coriandre et de soja pour réaliser un ‘humous’ asiatique particulièrement savoureux.

Comment préparer les edamame ?

La cuisson au wok est également particulièrement recommandée pour conserver le croquant des fèves. Vous pouvez le faire revenir avec des pousses de soja, du bambou et de fines lamelles de carottes, le tout assaisonné à la sauce soja et au mirin. Si vous voulez les déguster à l’apéro (trempées dans de la sauce soja, par exemple), vous devrez cependant les cuire dans de l’eau bouillante. Bonne nouvelle, la cuisson des edamame est particulièrement rapide. Même congelés, cela ne prendra pas plus de 10 minutes (après les avoir trempé dans de l’eau pendant 5 minutes).

Le tout est de vous assurer de bien les essorer et les rincer à l’eau froide une fois cuites. Attention à ce que la cosse de vos edamame soit toujours bien ferme, ce qui permettra de la conserver croquante à souhait. Retirez les gousses à la main, et ne mangez que les petites fèves de couleur verte. Vous pouvez aussi le faire à la japonaise, en la portant directement à la bouche et en pressant la gousse pour en faire sortir les fèves. Ajoutez un peu de sel pour relever le goût, et c’est tout !

Bonne dégustation !

 

Leave a Reply