Une délicieuse spécialité d’Osaka avec la recette Takoyaki

Si vous voulez découvrir une spécialité japonaise peu connue, cet article devrait vous plaire. En effet, peu ont déjà goûté les takoyaki, des petites boules de pâte garnies au poulpe, que l’on déguste le plus souvent dans les rues d’Osaka. C’est en effet l’en-cas idéal pour tenir avant le prochain repas, et s’essayer à la street food nippone.

Dans chacune de ces bouchées fondantes (qui se rapprochent sensiblement du Yorkshire pudding anglais), vous retrouverez un peu le goût des trottoirs d’Osaka et des festivals japonais. Nous vous racontons l’histoire de ces petites boulettes aux poulpes et aromates, comment les préparer à la maison, et le meilleur moyen de les agrémenter pour un apéritif dinatoire réussi !

De quels ingrédients avez-vous besoin pour préparer des Takoyaki ?

Pour notre recette takoyaki, qui devrait régaler 4 personnes, vous aurez besoin des ingrédients suivants :

  • 200 grammes de farine ;
  • 2 œufs ;
  • 450 ml d’eau ;
  • 200 grammes de dashi ;
  • 100 grammes de poulpes ;
  • de la ciboule ;
  • 2 cuillères à café de gingembre frais râpé ;
  • des flocons de tempura

Pour dresser, prévoyez :

  • de la sauce à takoyaki ;
  • de la mayonnaise nippone (kewpie) ;
  • des algues aosa en poudre ;
  • des flocons de bonite séchée.

Le takoyaki, c’est quoi ?

Le takoyaki est une spécialité d’Osaka, la seconde ville du Japon. Pour de nombreux japonais, mais aussi pour les touristes qui se pressent chaque année pour visiter l’empire du soleil levant, c’est aussi la capitale gastronomique du pays. Durant l’ère Edo, elle était par exemple surnommée la cuisine japonaise, non pas parce que l’on y mangeait mieux qu’ailleurs, mais surtout parce qu’Osaka était la plaque tournante du commerce au Japon, accueillant même dès la fin du 17e siècle la bourse d’échange du riz (qui en stocke d’ailleurs de très importantes quantités), le principal ingrédient de l’alimentation nippone.

Quelle est la meilleure recette de takoyaki ?

On considère que l’akashiyaki est l’ancêtre de la recette takoyaki, telle que nous la connaissons aujourd’hui. Comme cette dernière, elle a une forme ronde, nécessitant un moule en demi-sphère bien spécifique pour les confectionner. C’est d’ailleurs en reprenant cette même plaque moulée que le cuisinier qui aurait inventé les takoyaki (Tomekichi Endo), réalise pour la première fois cette nouvelle recette. Il reprend le même principe, en changeant légèrement la composition de ce plat, qui sera désormais garni de poulpe.

Le goût des takoyaki est quant à lui assez proche d’une autre spécialité d’Osaka, les okonomiyaki dont la texture à la fois grillée à l’extérieur et fondante à l’intérieur est relativement similaire. On retrouve également certains ingrédients dans les deux recettes, comme les bonites séchées qui agrémentent également les takoyaki et lui donne cet aspect visuel si particulier, et son goût très distinct. Le spectacle des chefs préparant ces petites boules savoureuses devant les badauds, réalisant plusieurs dizaines de takoyaki à la fois rappelle lui aussi celui des cuisiniers préparant les okonomiyaki. Une expérience à vivre absolument si vous vous rendez au Japon, et à essayer de reproduire à la maison pour les fans de cuisine nippone.

Comment mange-t-on les takoyaki à Osaka ?

Outre leur goût si particulier, c’est également leur prix qui explique que les takoyaki soient si populaires au Japon. Dans les nombreux marchés d’Osaka, il faut en effet attendre de longues minutes avant de pouvoir les déguster (vendues en barquette de 6 ou 9 petites boulettes). On les mange ensuite encore fumantes, pour pouvoir savourer la garniture encore fondante et préserver le croustillant des takoyaki. Attention cependant à ne pas se brûler le palais.

Contrairement à d’autres spécialités japonaises, on ne mange pas les takoyaki à la baguette mais à l’aide de petits cure-dents, qui permettent d’éviter de les écraser avant dégustation. C’est aussi un bon moyen de ne pas se brûler les doigts, ni de se mettre de la sauce (dont sont recouvertes ces délicieuses boulettes) partout.

Recette takoyaki : comment réussir ses petites boulettes à la maison ?

Si vous voulez les déguster à table, et non pas sur le pouce sur les trottoirs d’Osaka, vous pouvez également retrouver ces délicieuses spécialités dans les restaurants qui en ont fait leur plat signature. Pour les reconnaître, il suffit de guetter les grosses pieuvres qui seront affichées sur leur devanture.

Recette takoyaki authentique

Pour préparer cette authentique recette takoyaki (comme à Osaka), prévoyez les ingrédients listés plus haut.

Les takoyaki : des petites boulettes d'Osaka

  • Commencez par préparer la pâte à takoyaki. Dans un grand bol, mélangez les œufs avec la farine, l’eau et le bouillon de dashi. Fouettez bien le tout pour obtenir une pâte bien lisse. Réservez.
  • Munissez-vous d’une poêle à takoyaki. Si vous n’en trouvez pas dans votre épicerie asiatique, vous pouvez utiliser un petit moule à cannelé ou muffins. Placez-le dans votre four et faites chauffer un peu d’huile de sésame dans chacun des trous.
  • En attendant, détaillez votre poulpe en petits dés (après l’avoir blanchi à l’eau bouillante). Placez un dés dans chacun des trous de votre moule, puis recouvrez de pâte (vous pouvez la laisser déborder légèrement de votre plaque, afin qu’ils soient plus faciles à démouler). Mélangez.
  • Ajoutez ensuite à vos takoyaki la ciboule préalablement ciselée, le gingembre frais et les flocons de tempura.
  • Faites selon vos préférences, mais une demi-cuillère à café de chaque permettra de parfumer convenablement vos boulettes et obtenir un résultat savoureux. Enfournez à 180 °C.
  • Après une ou deux minutes dans le four, sortez le moule et retournez vos boulettes. Vous pouvez utiliser un petit pic en bois, ce qui vous permettra d’éviter de vous brûler. La pâte étant encore un peu liquide, vous ne pourrez généralement pas retourner vos takoyaki complètement. Vous pouvez le faire aux trois quarts, réenfournez pendant une à deux minutes supplémentaires avant de les tourner à nouveau afin d’obtenir une belle cuisson bien homogène. Réenfournez une dernière fois pendant 2 à 3 minutes supplémentaires, ou jusqu’à ce que vos boulettes soient parfaitement dorées.
  • Placez vos takoyaki encore chaudes dans un plat et recouvrez de sauce et de mayonnaise. Saupoudrez également d’algues et de bonite séchée. Servez chaud avec des petits cure-dents.

Conseils pour varier les plaisirs

Si la recette que nous venons de vous présenter plus haut est celle que vous dégusterez dans les marchés d’Osaka, il existe de nombreuses façons de la personnaliser, afin d’obtenir une recette takoyaki unique. Vous pouvez par exemple changer de garniture (en utilisant des encornets, des calamars ou des crevettes), optez pour de la viande (comme des petits dés de poulet préalablement cuits) ou des légumes comme des champignons shiitake secs réhydratés).

Vous pouvez également préférer une sauce ponzu ou de l’huile piquant de Sichuan pour apporter un peu de piquant et d’acidité à votre recette (des saveurs qui se marieront parfaitement avec les fruits de mer). Vous pouvez également remplacer la sauce à takoyaki par celle des okonomiyaki, qui est relativement similaire.

Autre option, les takoyaki sont tout aussi délicieux lorsqu’ils sont sucrés. La recette de base sera la même (en remplaçant la pâte de takoyaki par une pâte à pancake ou en vous contentant de la sucrer légèrement), mais vous ajouterez par exemple un carré de chocolat, de l’ananas ou de la manque à la place du poulpe. Pour l’assaisonnement, optez pour du lait concentré, du miel ou du nutella. Un délice !

Leave a Reply