Recette soupe miso comme au Japon

Au Japon, il est difficilement concevable de prendre un repas sans que celui-ci ne soit composé d’une soupe. La recette soupe miso, sa déclinaison la plus populaire, est d’ailleurs considérée comme un plat aussi essentiel que le riz. On la décline en de nombreuses recettes, prouvant encore une fois que la cuisine nipponne est extrêmement variée, nutritive mais aussi équilibrée.

Dans cet article, nous vous partageons tous les secrets des soupes japonaises. Leur place dans la gastronomie japonaise, les ingrédients qui la composent (à commencer par la fameuse pâte de miso), mais aussi nos délicieuses recettes, qui vous permettront de voyager en quelques cuillerées seulement au pays du soleil levant.

recette soupe miso

Recette soupe miso

La soupe miso présente de nombreux bienfaits pour notre santé et favorise la digestion. De plus elle est très peu calorique et peut donc être consommée à volonté. Sa composition d'algues ou de tofu en fait une source de protéines extraordinaires.
4.5 sur 2 avis
Temps de préparation 30 min
Temps de cuisson 15 min
Temps total 45 min
Type de plat Soupe
Cuisine Japonaise
Portions 6 personnes
Calories 199 kcal

Ingrédients
  

  • 250 g de tofu
  • 6 feuilles de nori algues sèches
  • 2 champignons
  • 1 cébette
  • 100 g de pâte miso
  • 13 cl de dashi
  • 1 pincée de sel et de poivre

Instructions
 

  • Commencez sa réalisation en portant à ébullition un litre d’eau, légèrement salée et poivrée. Versez ensuite le dashi déshydraté, puis la pâte miso. Mélangez bien et laissez mijoter pendant 15 à 20 minutes, à feu moyen.
  • Pendant ce temps, détaillez le tofu en petits dés. Epluchez et émincez la cébette, et découpez l’algue séchés pour former de fines lamelles.
  • Ajoutez ces trois ingrédients dans votre bouillon, remuez et laissez mijoter pendant 10 minutes supplémentaires, à feu doux.
  • Terminez cette recette de  soupe en découpant vos champignons (si vous utilisez des champignons de Paris, n’oubliez pas de les éplucher).
  • Versez la soupe chaude dans des petits bols. Ajoutez les champignons et dégustez immédiatement.

Nutrition

Calories: 199kcalProtéines: 11gLipides saturés: 5gSodium: 3340mgPotassium: 273mgFiber: 5gSucre: 6gFer: 2mg
Tried this recipe?Let us know how it was!

La plus célèbre des soupes japonaise : la soupe miso

Parmi toutes les soupes japonaises, la soupe miso est certainement la plus populaire. Servie dans les restaurants nippons à l’étranger, elle est considérée comme une entrée classique à un repas qui peut être composé de sushi ou d’un plat de riz/nouilles. En réalité, elle est consommée pendant tout le repas au Japon et est plus considérée comme une boisson qu’un plat. D’ailleurs, elle peut même être bue le matin, comme petit-déjeuner.

Fabriquée à base de pâte miso, une préparation à base de graines de soja fermentées, puis écrasées et mixées avec d’autres céréales comme le blé, l’orge, le riz ou l’avoine, c’est un symbole de la gastronomie nipponne. Le goût très prononcé du miso aurait d’ailleurs inspiré les japonais à créer le mot « umami », qui décrit une saveur entre le sucré et le salé, l’acide et l’amer.

Quelle est la meilleure recette de soupe japonaise ?

Presque intraduisible, sa particularité est de faire ressortir le goût des autres aliments. C’est d’ailleurs ce qui la rend indispensable à la préparation d’une soupe puisqu’elle s’accorde parfaitement avec de la viande, mais aussi des légumes ou encore du tofu. Très facile à cuisiner et à intégrer dans différentes recettes, la pâte miso est donc un ingrédient essentiel de la cuisine japonaise.

Les origines de la soupe miso

Le miso est en réalité un ingrédient chinois (dont le nom d’origine est « Chiang »), qui aurait été importé au Japon au cours du 7e siècle, par des moines bouddhistes. Adapté à la cuisine japonaise (en le mélangeant à du riz, notamment), le miso est rapidement devenu un ingrédient populaire de la cuisine domestique, mais aussi pour les samouraï qui le consommaient pour reprendre des forces.

Le miso était même utilisé pour reverser ses impôts à l’empereur, mais aussi dans la médecine traditionnelle. Ce n’est qu’autour du 17e siècle que sa fabrication commença à s’industrialiser, avant de s’exporter à travers le monde, forte du succès de la cuisine nipponne à l’étranger.

Même si elle s’est modernisée, la fabrication du miso reste un procédé assez complexe (que l’on pourrait rapprocher de celle du fromage, par exemple). Malgré son industrialisation, elle reste assez naturelle et nécessite une double fermentation des grains de soja, qui sont préalablement cuits avant d’être broyés. Mixée avec une seconde préparation à base de céréales fermentées, mais aussi de champignon qui sont à l’origine de cette fermentation, on y ajoute également de l’eau, du sel et des levures. Il faut ensuite attendre plusieurs jours pour que le miso soit suffisamment mature pour être consommé. Mais certaines pâtes maturent pendant plus de 3 ans.

Maintenant que vous avez découvert les origines et la recette soupe miso, vous pouvez essayer d’autres soupes célèbres du Japon comme la recette soupe poulet japonaise ou la recette tantanmen.

Laisser un commentaire

Qu'avez vous pensé de la recette ?