Recette udon : sautées ou en soupe, voici comment les préparer

La cuisine japonaise est friande des udon, des nouilles à la farine de blé (du froment), tendres et épaisses (de 2 à 4 mm de largeur), qui s’inspirent librement des pâtes chinoises. Dégustées chaudes ou froides, ces pâtes molles et élastiques peuvent être utilisées dans de nombreuses recettes nipponnes, sautées avec des légumes et de la viande, ou cuite dans un bouillon pour réaliser une soupe.

Dans cet article, nous vous partageons tous les secrets des udons : ses origines chinoises, les différentes manières dont elles sont préparées dans les régions japonaises, mais aussi nos meilleures recettes pour les déguster à toutes les sauces.

Quels ingrédients pour des yaki-udon ?

Parmi les différentes recettes présentées dans cet article, voici les ingrédients nécessaires pour préparer des yaki-udon (nouilles sautées) qui régaleront 4 personnes :

  • 350 grammes de nouilles udon séchées ;
  • un quart de chou chinois ;
  • 2 belles cébettes ;
  • 2 carottes ;
  • 100 grammes de magret de canard ;
  • 1 càs de gingembre frais râpé ;
  • de l’huile de sésame ;
  • 6 càs de sauce yakisoba

Les udon : l’emblème de la cuisine japonaise

Les udon font partie des nouilles les plus appréciées au Japon (avec les soba et les ramen). De couleur blanche ou écrue, elles sont épaisses et plus consistantes, préparées avec de la farine de blé tendre, du sel et de l’eau. C’est surtout la technique de fabrication des udons qui les rend si uniques. En effet, il faudrait pétrir la pâte à l’aide de ses pieds (après l’avoir protégé à l’aide de film alimentaire), pour obtenir des udons à la consistance parfaite.

Quelles sont les origines des nouilles japonaises udon ?

Si beaucoup les connaissent comme une spécialité nipponnes, elles sont pourtant d’origine chinoise. En effet, ce serait un espion japonais, Kukai, qui en aurait ramené la recette dans son pays, même si leur paternité est encore aujourd’hui disputée entre les deux pays. Il faut cependant attendre les années 1980 pour qu’elles se popularisent. Avant cela, les udons étaient réservées aux moines bouddhistes. L’épicentre de ce nouveau phénomène culinaire est la ville de Kagawa, dont les udons deviennent le meilleur ambassadeur touristique, en faisant même un lieu de pèlerinage.

Aujourd’hui, on retrouve des dizaines de recettes différentes à base de udon, particulièrement appréciées des japonais pour leur côté pratiques (elles sont rapides à manger) et économiques (puisqu’il est possible de les déguster au comptoir). Des chaines de restaurants spécialisées dans les udons ont même ouvert leur porte, proposant aux clients de personnaliser leur plat, un peu comme les ramen-ya (on les appelle d’ailleurs les udon-ya).

A ne pas confondre avec…

Les udons ne sont pas les seules nouilles dont raffolent les japonais. Pour rappel, ses pâtes blanches au froment peuvent être consommées aussi bien chaudes que froides (ce qui en fait une option très populaire en été). Plus répandues au sud-ouest du japon, le pays leur consacre même une journée nationale le 2 juillet.
Voyons maintenant avec quelles nouilles vous ne devez pas confondre les fameux udons (que l’on utilisera dans nos recettes) :

  • Les soba : populaires au nord-est du Japon, les soba sont des nouilles préparées à base de farine de sarrasin, ce qui leur donne leur couleur plus sombre. On en trouve des variétés parfumées aux algues de mer et à la poudre de thé, qui tendront dans ce cas plus vers le vert. Cependant, les puristes privilégieront des soba 100 % sarrasin.
  • Les ramen : d’origine chinoises elles aussi, elles sont plutôt de couleur jaune et ont une forme légèrement ondulée. Préparées à base de farine, mais aussi d’oeufs, on les utilise dans le plat du même nom, les ramen, une soupe de pâte, agrémentées de viande, de légumes et d’aromates, le tout cuit dans un bouillon très parfumé.
  • Les somen : ces nouilles blanches, plus fines et délicates que les udon, sont le plus souvent mangées froides, dans une soupe ou un dashi.
  • Les shirataki : ces nouilles transparentes et peu caloriques se retrouvent souvent dans les soupes et bouillons, mais aussi sautées aux légumes.
  • Les harusame : faites à base de fécule de patate douce, elles sont consommées fraiches en salade ou dans des soupes.

Quelles sont les différentes façons de cuisiner les udon ?

Il existe des dizaines, voir des centaines de manière de cuisiner les udons. Servies chaudes ou froides, sautées à la poêle ou cuite dan un bouillon, avec une garniture végétarienne ou de la viande, ces nouilles sont de loin les plus versatiles de la cuisine nipponne. La couleur du bouillon dans lequel elles sont servies permet par exemple de savoir dans quelle région vous vous trouvez. Foncé, vous dégustez une recette udon du Kanto, tandis qu’une couleur plus claire vous mettra sur la piste du Kansai.

Comment préparer des nouilles udon ?

Mais les recettes froides, généralement préparées en été, sont elles aussi très appréciées des japonais. Vous pouvez les décliner avec autant d’ingrédients que votre imagination vous le suggère. Voici les spécialités les plus populaires à base de ces nouilles laiteuses et épaisses :

  • Les misonikomi udon : cette spécialité de Nagoya est servie froide. Les udons sont agrémentées de pâte de miso, de poulet et de cébettes.
  • Les Ise udon : cette spécialité d’Ise contient de la bonite séchée, des kelp (une algue marine) et des sardines.
  • Le kake Udon est un plat chaud. Les udons sont servies dans un bouillon agrémenté uniquement d’ognons nouveaux.
  • Le Tsukimi Udon est un plat de nouilles sur lesquelles est versée un jaune d’oeuf cru, censé représenter la lune.
  • Le curry Udon : une autre spécialité de nouilles servie chaude servie en hiver, dans une sauce au curry japonais.
  • L’okonomiyaki Udon : cette crêpe japonaise préparée dans la ville d’Hiroshima est réalisée à partir d’une pâte parfumée au chou chinois et saisie à la plaque sur un niz de nouilles japonaises.
  • Le zaru udon : idéal en été puisque servi froid, ce plat consiste à tremper vos nouilles dans une sauce. Se prépare également avec des nouilles soba.
  • Le tempura udon : un simple bol de nouille servie avec des tempura.
  • Le kitsune Udon : une autre spécialité qui se décline également avec les soba et qui peut être dégusté chaud ou froid. Vos nouilles seront accompagnées d’un bouillon clair, et de tofu frit.

Recette udon : les meilleurs plats à base de nouilles japonaises

Pour vous initier à l’art subtil des nouilles japonaises, nous vous présentons notre meilleure recette udon. Vous trouverez des idées pour les déguster chaudes ou froides, servies en soupe ou sautées aux légumes ou à la viande. De quoi expérimenter en cuisine et régaler le plus grand nombre.

Une soupe d’udon

Pour préparer une délicieuse soupe de udon, vous aurez besoin (pour 4 personnes) de :

Comment préparer un plat de nouilles udon sautées ?300 grammes de udon ;
300 grammes de bœuf (de préférence du filet ou un rumsteak) ;
1 poivron ;
1 chou chinoi ;
2 belles poignées de champignons shiitake ;
3 cébettes ;
2 gousses d’ail hachées ;
1 cuillère à soupe de gingembre frais râpé ;
1 litre et demi de bouillon de bœuf ;
2 cuillères à soupe de mirin ;
2 cuillères à soupe de sauce soja ;
1 cuillères à soupe d’huile de sésame ;
1 càc de sucre ; du sel et du poivre.

  • Commencez par faire cuire vos nouilles udon en respectant le temps de cuisson présenté sur l’emballage. Attention cependant de bien égoutter vos pâtes 2 à 3 minutes avant qu’elles ne soient al-dente (puisqu’elles finiront de cuire dans le bouillon). Pour stopper la cuisson, passez-les sous un jet d’eau froide. Puis réservez.
  • Préparez vos légumes en détaillant les cébettes, le chou, le poivron et les champignons (à réhydrater dans de l’eau chaude si vous avez opté pour des shiitaké séchés). Hachez les gousses d’ail et le gingembre.
  • Taillez de fines tranches dans votre pièce de bœuf. Vous pouvez le faire en sortant la viande du congélateur, pour qu’elle soit plus facile à découper, et qu’elle reste bien ferme.
  • Faites chauffer votre bouillon de bœuf (de préférence maison, ou au moins acheté sous forme liquide, et non en cubes). Pour le préparer vous-même, il vous suffira de demander des os et parures à votre boucher, de les brunir dans une casserole et d’ajouter 1,5 litre d’eau et un bouquet garni, avant de laisser mijoter pendant 1 à 2 heures.
  • Ajoutez ensuite le mirin et la sauce soja. Réservez au chaud.
  • Faites revenir dans une grande poêle avec l’huile de sésame et le sucre le chou chinois et les shiitaké. Remuez bien pendant 4 à 5 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient légèrement dorés, mais toujours croquants. Ajoutez ensuite les autres légumes et un peu de sauce soja. Assaisonnez et laissez revenir pendant 3 à 4 minutes de plus.
  • Avant de servir, faites réchauffer vos udons dans le bouillon de bœuf.
  • Dressez vos bols de soupe en versant le bouillon et les udon d’abord, puis vos légumes, et finissez en ajoutant les lamelles de bœuf crues. La viande va cuire au contact du bouillon, qui doit être bien brûlant.
  • Décorez votre soupe avec la partie verte des cébettes (ou quelques feuilles de coriandre). Dégustez votre soupe de udon bien chaude.

Des yaki-udon : plat de nouilles sautées

Pour préparer cette délicieuse recette udon sautées (particulièrement appréciée dans les festivals japonais), référez-vous à la liste d’ingrédients partagée plus haut.

  • Commencez par préparer les légumes en pelant les carottes, éminçant le chou et détaillant les cébettes. Préparez également le magret en en retirant le gras et en découpant de fines tranches.
  • Faites cuire les udons dans de l’eau bouillante (mais non salée) en suivant les instructions données sur le paquet. Stoppez la cuisson en les égouttant à l’eau froide.
  • Dans un wok, saisissez les cébettes, la carotte, le gingembre et l’ail avec de l’huile de sésame. Remuez régulièrement pour éviter que vos ingrédients accrochent.
  • Ajoutez ensuite le chou, que vous ferez cuire pendant 5 minutes environ, et pour finir, les tranches de magret à saisir pendant une ou deux minutes maximum.
  • Ajoutez les udons et arrosez de sauce yakisoba et faites sauter pendant une minute ou deux.
  • Servez bien chaudes avec du gingembre mariné et des graines de sésame toastées.

Des udon au bœuf

Pour préparer cette recette udon au bœuf, pour 4 personnes, vous aurez besoin de :

400 grammes d’udon ;
200 grammes de bœuf ;
2 cébettes ;
2 gousses d’ail ;
2 poivrons rouges ;
1 cuillère à soupe de gingembre frais râpé ;
2 càs d’huile de sésame ;
2 càs de sauce d’huitre ;
2 càs de sauce soja sucrée ;
2 càs de sauce soja fermentée (foncée) ;
1 cuillère à soupe de sucre ;
du sel et du poivre.

  • Commencez par cuire vos nouilles udon en respectant les consignes sur l’emballage.
  • Tranchez votre bœuf en lamelle et détaillez vos légumes en petits dés. Hachez le gingembre et les gousses d’ail.
  • Faites revenir les cébettes, le gingembre et l’ail dans de l’huile de sésame. Une fois que l’ognon sera légèrement translucide, ajoutez le bœuf et faites-le sauter pendant 3 à 4 minutes.
  • Versez ensuite les sauces, le sucre. Assaisonnez de sel et de poivre et mélangez bien le tout.
  • Versez ensuite les nouilles dans la sauteuse, remuez et ajoutez de la sauce si nécessaire. Couvrez pendant un à deux minutes pour que l’ensemble soit à la même température.
  • Servez chaud en agrémentant la partie verte de vos cébettes émincées ou des feuilles de coriandre. Dégustez vos udons au bœuf.

Des udon sukiyaki

Pour préparer cette dernière recette udon pour 4 personnes, vous aurez besoin de :

Recette udon : comment préparer ces délicieuses nouilles japonaises ?

400 grammes de nouilles udon ;
20 tranches de bœuf ;
6 champignons shiitake ;
150 ml de saké ;
50 ml de sauce soja ;
2 cébettes ;
2 jaunes d’oeuf ;
de l’huile de sésame ;
de la ciboulette.

  • Commencez par tailler les légumes en petits morceaux. Faites de belles tranches dans votre morceau de bœuf. Pour que la viande soit bien ferme et plus facile à découper, vous pouvez la placer pendant 1 heure au congélateur. Réservez.
  • Préparez votre sauce sukiyaki : mélangez le saké et la sauce soja dans un petit bol. Réservez.
  • Dans un wok, versez de l’huile de sésame et saisissez le bœuf pendant 2 minutes de chaque côté, jusqu’à ce qu’elle commence à brunir.
  • Ajoutez ensuite les ognons, faites les revenir pendant 3 minutes avant d’ajouter les champignons, pendant également 2 à 3 minutes.
  • Versez ensuite les nouilles cuites. Puis versez la sauce. Remuez et saisissez le tout pendant 2 à 3 minutes.
  • Hors du feu, ajoutez la ciboulette (ou la partie verte de vos cébettes). Déposez également un jaune d’oeuf sur chaque plat de udon, que chaque convive devra mélanger avant de manger.
    Bonne dégustation !

Leave a Reply