Konjac : avis et bienfaits de cette plante coupe-faim

Venue tout droit d’Asie du Sud-Est, le konjac est une plante peu calorique, mais au fort pouvoir rassasiant. Outre ces deux effets, le konjac est un aliment équilibrant, détoxifiant et coupe-faim permettant de perdre du poids sans se sentir frustré et sans se priver. Utilisé depuis très longtemps pour ses nombreuses vertus, ce superaliment occupe aujourd’hui une place de choix dans le rayon « régime ».

Le konjac se déguste sous diverses formes (vermicelles, gélules, bonbons, poudre, gomme…) et entre dans la composition de nombreuses recettes minceur. Pour profiter de tous ses effets, vous pouvez donc l’intégrer dans vos menus sans problème.

Dans ce guide complet, nous dressons le portrait de cette plante aux multiples bienfaits : origines, composition, effets positifs et négatifs, utilisations et précautions d’emploi vous sont expliqués afin que vous ayez toutes les informations essentielles entre les mains avant de commencer votre cure de konjac. Notre avis sur le konjac vous sera aussi livré pour vous faire une meilleure idée sur son efficacité. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cet aliment aux réels effets sur la santé.

Konjac : d’où vient-il ? A quoi ressemble t-il ?

Originaire d’Asie du Sud-Est, le konjac est une plante vivace qui pousse naturellement en Indonésie, en Chine, au Vietnam, en Corée et au Japon.

Elle pousse à partir d’un rhizome pouvant atteindre 25 cm de diamètre. L’unique feuille peut quant à elle mesurer jusqu’à 1.3 mètre. Cette dernière se divise en folioles. Pour les fleurs, celles-ci poussent sur un spadice pouvant atteindre 55 cm de long.

Bon à savoir : le rhizome renferme du glucomannane, une fibre soluble reconnue pour augmenter le sentiment de satiété.

présentation et description du konjac

Si en Asie, le konjac fait partie de l’alimentation traditionnelle depuis plus de 2 000 ans, en Occident, nous nous intéressons à ses vertus depuis peu. Sa racine, appelée Amorphophallus Konjac peut être utilisée telle quelle ou réduite en poudre, puis transformée en vermicelles, par exemple.

Une plante dont les vertus sont reconnues depuis très longtemps

Pendant longtemps, le konjac était utilisé pour ses bienfaits thérapeutiques. En effet, il permettait de soulager certains maux comme la toux, les brûlures ou encore les troubles intestinaux.

Outre ces vertus, cette plante médicinale est aujourd’hui reconnue pour être un vrai allié minceur. Elle permet notamment de :

  • Réduire la sensation de faim du fait de son action coupe-faim.
  • Obtenir un ventre plat.
  • Détoxifier son organisme.
  • Diminuer (ou de stabiliser) le taux de cholestérol et de glycémie.

Les valeurs nutritionnelles du konjac

Les vertus du konjac sont dues à sa composition nutritionnelle intéressante. Il est réputé pour être :

  • Pauvre en calories (environ 3 calories pour 100 g) : dans le cadre d’un régime minceur, le konjac est donc un véritable allié.
  • Riche en fibres : ceci lui permet d’être un coupe-faim efficace et un detoxifiant puissant.

A noter : le konjac renferme également de la vitamine B6 et de l’amidon.

Les diverses utilisations du konjac

En Asie, le konjac est un aliment phare de la cuisine. Ses parties souterraines peuvent être dégustées comme un légume ou utilisées pour fabriquer de la farine de konjac. Cette dernière peut ensuite être ajoutée dans de nombreuses recettes.

A la vente, le konjac est disponible sous diverses formes :

  • La gelée de konjac (aussi appelée konnyaku) préparée à base d’eau de chaux et de farine de konjac.
  • Les vermicelles ou nouilles de konjac (aussi connues sous le nom de shirataki).
  • Le riz de konjac.
  • Les tagliatelles de konjac.
  • Les perles de konjac.
  • En poudre et en gélules.

Au niveau de sa saveur et texture, le konjac a un goût neutre, mais sa texture est un peu ferme et élastique.

Qui peut en consommer ?

Toutes les personnes de plus de 15 ans, en bonne santé et souhaitant perdre du poids peuvent consommer du konjac.

En revanche, pour les femmes enceintes et qui allaitent leur bébé, la consommation de konjac est déconseillée. Idem pour les personnes allergiques à l’un des ses composants, la prise de cette plante n’est pas autorisée.

Les personnes suivant un traitement médical ou présentant un problème de santé doivent quant à elles consulter leur médecin avant de commencer une cure de konjac.

Quels sont les bienfaits du konjac sur la santé ?

Utilisé depuis très longtemps en Asie (et plus particulièrement au Japon), le konjac est un aliment aux nombreux atouts santé. Sa principale vertu ? Il permet de réduire efficacement la sensation de faim. Cet effet est dû au glucomannane qui, une fois ingéré et arrivé au niveau de l’estomac gonfle réduisant de ce fait l’appétit. Résultat : vous mangez moins et perdez du poids.

Explications sur l’effet coupe-faim du glucomannane : cette fibre soluble est en mesure d’absorber jusqu’à 100 fois son poids en eau. Une fois dans l’organisme, le glucomannane se remplit d’eau et gonfle formant un gel visqueux dans l’estomac. Ce gel visqueux agit ainsi tel un coupe-faim et donne l’impression de satiété.

Mais attention ! Même si l’effet coupe-faim du konjac réduira votre appétit et vos grignotages, celui-ci n’a aucune action sur les envies de sucre, gras et sel. Sur les pulsions alimentaires, il n’a également aucun effet.

L’action coupe-faim est la principale du konjac. C’est d’ailleurs celle-ci qui a fait de cette plante un aliment célèbre et très utilisé. Grâce à cet atout, le konjac vous aidera donc à perdre du poids de manière saine et sans aucune privation. En plus, il est pauvre en calories ; vous pouvez donc en consommer l’esprit tranquille sans risquez de (re)prendre du poids.

effet sur la perte de poids du konjac

En plus de son effet coupe-faim, le konjac est une plante qui présente d’autres bienfaits sur la santé. Les voici plus en détail.

Brûle-graisses

Grâce à son action brûle-graisses, le konjac participe à la combustion des graisses tout en assurant le développement de la masse musculaire.

De plus, la vitamine B6 présente dans cette plante permet au métabolisme de bien fonctionner.

Action detox

Le konjac est efficace pour nettoyer l’intestin. Comment ? Il capte les mauvaises toxines présentes dans l’organisme et participe à leur élimination via les voies naturelles. Dans le cadre d’une cure detox, le konjac est donc un complément de choix !

Allié d’un ventre plat

Troubles du transit ? Ballonnements ? Pour remédier à ces problèmes gênants, prenez du konjac ! En effet, grâce à sa richesse en fibres, cette plante vous aidera à réguler votre transit paresseux.

De plus, le konjac agit sur la digestion en réduisant la vitesse d’assimilation des aliments. Cet effet permet de réduire l’appétit et les envies de grignoter.

Effet équilibrant

Avec le konjac, les taux de glycémie et de cholestérol peuvent également être stabilisés.

Mais attention ! Si vous suivez un traitement pour traiter ces maladies, demandez bien à votre médecin son avis quant à la prise de konjac, car des interactions peuvent subvenir.

Aliment protecteur

En consommant du konjac en parallèle d’une alimentation équilibrée et de la pratique d’un sport régulier, vous diminuerez les risques de développer une maladie cardio-vasculaire.

Enfin, si vous combinez un régime hypocalorique à la prise de konjac, vous resterez en forme tout au long de votre programme minceur !

Cette plante a t-elle des contre-indications et effets indésirables ?

Les effets indésirables

Malgré sa composition naturelle et végétale, le konjac n’est pas dépourvu d’effets secondaires. Ces derniers sont assez rares et apparaissent principalement en cas de surdosage. Ne cherchez donc pas à augmenter le dosage (ce dernier est expliqué un peu plus bas) au risque de souffrir de :

  • Obstruction gastro-intestinale.
  • Flatulences.
  • Obstruction de l’œsophage.
  • Douleurs abdominales et à l’estomac.

Il est donc important de consommer le konjac avec modération !les effets indésirables de cette plante

Autre effet indésirable pouvant apparaître : des carences nutritionnelles. Malgré sa richesse en fibres, le konjac est pauvre en vitamines, fer et autres minéraux. A cause de cette « faiblesse », cette plante n’est pas en mesure d’apporter à l’organisme les minéraux essentiels dont il a besoin pour bien fonctionner. C’est pourquoi il est essentiel de combiner sa prise à une alimentation équilibrée pour éviter tous risques de carences !

Les contre-indications

Même si le konjac présente de nombreux avantages sur la santé, ce dernier n’est pas adapté à tout le monde. En effet, les personnes souffrant d’une occlusion au niveau du tube digestif doivent limitées leur consommation de konjac.

Konjac et médicaments : qu’en est-il ?

Si vous suivez un traitement médical, il est important de demander l’avis à votre médecin avant de commencer votre cure de konjac. Lui seul pourra vous dire si oui ou non la prise de konjac n’est pas contre-indiquée dans votre situation. Ne prenez donc pas de konjac sur un coup de tête, ceci pourrait être dangereux !

Cet aliment est-il dangereux ?

Le konjac n’est pas dangereux, mais sur l’emballage du produit, des précautions d’emploi sont mentionnées. N’oubliez pas de les lire avant toute consommation ! En effet, le konjac peut entraîner un étouffement s’il n’est pas consommée avec une certaine quantité de liquide. Ce risque d’étouffement est dû au glucommanane qui peut se bloquer au niveau de l’œsophage, de la gorge ou de l’intestin.

Comment utiliser ce superaliment pour profiter de tous ses bienfaits ?

Selon vos préférences, vous pourrez consommer du konjac sous forme de :

  • Vermicelles.
  • Gélules.
  • Poudre
  • Gelée.
  • Bonbons.

Voici quelques explications sur ces différentes variantes.

Les vermicelles ou shiratakis

Les vermicelles de konjac permettent de remplacer une assiette de pâtes en sauce, par exemple. Les shiratakis peuvent être achetés dans des magasins spécialisés en produits asiatiques (en grande surface, ils sont difficiles à trouver). Pour les cuire, il faut en premier les rincer, puis les plonger dans l’eau bouillante pendant une minute avant de les rincer une nouvelle fois.

Et si vous souhaitez préparer autre chose que des vermicelles, essayez les nouilles de konjac que vous pourrez préparer de maintes façons (avec de la viande ou de la sauce allégée, par exemple).

les vermicelles de konjac

Les gélules

Pour profiter de l’action coupe-faim du konjac sans passer par la case « préparation », optez pour les gélules ! Ces dernières sont à avaler avec un verre d’eau 15 à 20 minutes avant de passer à table. La dose à respecter est de 3 mg par jour (six capsules tous les jours, soit deux à tous les repas).

Conseil utilisation : si vous ne souhaitez pas avaler la pilule toute entière, ouvrez-la et diluez la poudre à l’intérieur dans un verre d’eau. Sinon, mettez-la directement sur votre langue.

La poudre

Pour cette version, mélangez une à deux cuillères à café dans un verre d’eau et buvez de cette préparation 15 minutes avant de manger. Dès son contact avec l’eau, le glucomannane gonflera et dès arrivé au niveau de l’estomac, il entraînera un sentiment de satiété.

La gelée

Voici une version intéressante pour les personnes aimant cuisiner. En effet, la gelée de konjac ne peut pas se consommer telle quelle, mais doit être intégrée dans des recettes.

Les bonbons

Au Japon, des bonbons à base de gelée de konjac et de fruits sont vendus. Contrairement aux bonbons classiques, ceux au konjac sont peu caloriques.

Pour en trouver, direction le Japon, car en France, leur distribution est interdite à cause d’étouffements. En effet, ces douceurs doivent être mastiquées un certain moment avant d’être avalées.

Pour les personnes âgées et les enfants, leur consommation est contre-indiquée.

En cuisine

Comme indiqué, le konjac peut être trouvé sous forme de vermicelles, tagliatelles, nouilles ou encore riz. Ces produits peuvent être utilisés de la même manière que les pâtes à base de blé.

Vous pouvez par exemple, intégrer des nouilles de konjac dans un wok de légumes ou les servir comme accompagnement d’une viande.

Les tagliatelles, les nouilles et le riz de konjac sont la plupart du temps conditionnés avec un liquide de conservation. Avant de les préparer, il est donc nécessaire de les rincer à l’eau froide et de les cuire dans un grand volume d’eau bouillante. La cuisson est comprise entre 3 et 4 minutes.

Précaution d’emploi à prendre en compte

Des précautions d’emploi doivent être respectées pour une cure de konjac sans risques. Ces précautions sont :

  • Respectez le dosage maximal recommandé pour éviter un surdosage pouvant entraîner des effets secondaires.
  • Ayez une bonne hydratation : buvez 1.5 litre minimum et 3 litres maximum d’eau par jour.
  • Ne suivez pas votre cure sur une longue durée.
  • Une alimentation saine est à suivre pour combler les manques de vitamines et minéraux.
  • Adoptez une hygiène de vie saine combinant alimentation équilibrée et pratique régulière d’une activité physique pour une perte de poids optimale.

En prenant en compte ces précautions d’emploi, vous pourrez prendre votre konjac sans aucun risque !

Les avantages et inconvénients de suivre une cure de konjac

Avantages : 

  • Plante qui permet de perdre du poids efficacement.
  • Coupe-faim puissant et brûle-graisses intéressant.
  • Composition naturelle et végétale.
  • Détoxifie l’organisme.
  • Aide à stabiliser le taux de cholestérol et de glycémie.
  • Idéal pour un ventre plat.
  • Aide à rester en pleine forme durant un régime hypocalorique.
  • Aliment qui peut être intégré dans de multiples recettes.
  • Les utilisations de konjac sont très nombreuses.
  • Aliment peu calorique.
  • Plante utilisée depuis très longtemps pour ses vertus médicinales.

Inconvénient : 

  • Saveur neutre.
  • Une bonne hydratation est nécessaire pour éviter les risques d’étouffement.
  • La dose maximale de konjac doit être respectée.
  • Un mode de vie sain et équilibré est nécessaire en parallèle de sa cure.
  • L’avis du médecin est nécessaire avant de commencer à prendre du konjac.
  • Plante difficile à trouver en grandes surfaces.

Où trouver cet aliment ?

Vous pouvez acheter du konjac dans des épiceries et magasins spécialisés dans les produits asiatiques. Les magasins bios en vendent également et sur internet, vous en trouverez aussi facilement.

Mais quel konjac choisir ? Pour profiter au maximum de ses bienfaits, il faut que celui-ci renferme au moins 80% de glucomannane.

Konjac avis : un superaliment qui mérite vraiment sa classification ?

Après avoir analysé plus en profondeur le konjac, nous pouvons affirmer que celui-ci est une plante efficace pour les personnes souhaitant perdre du poids. En effet, ses diverses actions ont toutes un effet sur l’amincissement :

  • Diminution de l’appétit : le konjac est riche en fibres et comme vous le savez, les fibres sont bonnes à la santé et permettent de réduire les risques de maladies cardio-vasculaires. En plus de leurs effets positifs sur la santé, les fibres entraînent également un sentiment de satiété permettant ainsi de moins manger et de moins grignoter. Grâce à l’effet coupe-faim du konjac, vous maigrirez donc automatiquement, mais un mode de vie équilibré est nécessaire pour de meilleurs résultats.
  • Effet « ventre plat » : cette action est aussi due aux fibres qui diminuent les ballonnements et constipations. Grâce à cette baisse, vous obtiendrez un ventre plat et vous vous sentirez beaucoup mieux ! Mais n’oubliez pas de suivre une hygiène de vie saine et de ne pas compter uniquement sur le konjac et son glucomannane !
  • Baisse du taux de cholestérol : des études ont démontré que le glucomannane permettait de diminuer le taux de cholestérol et de triglycerides. De ce fait, le konjac est efficace pour réduire les risques de maladies cardio-vasculaires et pour diminuer la pression artérielle.

konjac avis

Au vue de ses différentes actions, le konjac représente donc un vrai allié minceur à intégrer sans hésiter dans ses menus amincissants. En l’intégrant dans votre alimentation, vous mangerez moins et si vous aviez tendance à prendre une collation entre les repas, désormais vous n’en ressentirez plus l’envie. En effet, avec ce superaliment vous serez rassasié et vous n’aurez pas l’impression de vous priver, puisque l’envie de manger ne se fera pas sentir. Lorsque vous consommerez du konjac, le glucomannane gonflera et créera un gel visqueux dans votre estomac afin d’atténuer la sensation de faim. Résultat : vos apports caloriques diminueront et votre corps ira puiser dans ses réserves pour trouver de l’énergie et pour satisfaire ses besoins énergétiques.

Concernant les résultats, ces derniers seront rapidement visibles.

Outre ses effets sur la perte de poids, le konjac est une plante permettant de traiter certains troubles comme ceux du système digestif.

De plus, le konjac n’entraîne pas d’effets secondaires si son dosage est respecté. En revanche, si vous en consommez en trop grande quantité, des flatulences, des douleurs abdominales et d’autres troubles dérangeants peuvent apparaître. Il faut donc respecter son dosage, c’est important !

Vous connaissez désormais tous les secrets du konjac. Au vu de ses nombreux bienfaits et avantages, nous pouvons affirmer que cette plante mérite bel et bien sa classification de « superaliment » !

Si vous souhaitez commencer votre cure, n’oubliez pas de demander l’avis à votre médecin ! S’il vous donne son accord, rendez-vous dans un magasin bio ou asiatique pour acheter votre superaliment !

Découvrez également le Forskolin, un complément minceur naturel.

Leave a Reply